Cuisiner de manière plus « durable »… De quoi s’agit-il au juste ? C’est la tendance actuelle qui vise à rendre sa cuisine plus saine, plus écologique, tout en réalisant au passage quelques économies. Pari difficile ? Pas tant que cela ! Une fois quelques petits changements effectués et nouvelles habitudes ancrées, rendre sa cuisine durable n’est vraiment pas sorcier. Nous vous dévoilons ici cinq astuces pour vous aider dans cette transition.

1. Faire la part belle aux produits de saison

Une cuisine durable, cela commence avec ce que l’on place dans son panier de courses. Favoriser des aliments frais et de saison, c’est non seulement plus sain pour notre santé, mais aussi pour celle de la planète. Autre avantage, et pas des moindre : les fruits et légumes frais sont pourvus d’un goût plus authentique et leurs valeurs nutritives sont totalement préservées. Sans oublier l’avantage économique : les produits de saison sont généralement moins onéreux, étant donné qu’ils mobilisent moins de ressources pour être cultivés.

2. Privilégier les circuits courts et locaux

La deuxième astuce découle en réalité de la première. Lorsqu’on achète des fruits et légumes de saison, on choisit souvent de se tourner vers les producteurs locaux pour s’approvisionner. Cela permet entre autres de connaître l’origine de sa nourriture, avec la possibilité de discuter directement avec les producteurs. De plus, les produits locaux ne sont pas forcément plus chers que les fruits et légumes importés, puisque le coût du transport est déduit. Enfin, il ne faut pas oublier que s’approvisionner en local, c’est soutenir l’économie de proximité et les petits producteurs. En fin de compte, tout le monde est gagnant.

3. Choisir des ustensiles de cuisine durables

Plusieurs polémiques ont éclaté ces dernières années concernant la présence de matières cancérigènes dans nos ustensiles de cuisine… Que faire alors pour s’équiper de manière sûre pour sa santé, avec des matériaux qui durent dans le temps ? Vous pouvez opter pour une poêle en fonte naturelle, inusable et idéale pour une cuisson saine des aliments. Avec sa robustesse à toute épreuve, la fonte constitue l’une des matières les plus durables pour les ustensiles de cuisine. Si son prix paraît élevé, l’investissement en vaut la chandelle, car on gardera sa poêle en fonte durant toute sa vie. Autre alternative : la poêle en fer. Toute aussi saine et moins onéreuse que la poêle en fonte, elle reste l’option favorite de nombreux grands chefs cuisiniers.

4. Repenser l’aménagement de sa cuisine en fonction de ses besoins

Il est temps à présent de faire du tri… dans toute sa cuisine ! S’il s’est écoulé un long moment depuis votre dernier tour d’horizon, vous vous rendrez sûrement compte que certains ajustements peuvent être faits. Notamment dans les appareils électroménagers, parfois gourmands en énergie, qui mériteraient peut-être d’être remplacés au profit d’appareils plus adaptés à vos besoins actuels. D’autres peuvent vous aider à réaliser quelques économies, tels que le lave-vaisselle, qui consomme beaucoup moins d’eau que la vaisselle faite à la main.

5. Lutter contre le gaspillage alimentaire

Personne n’aime jeter des aliments à la poubelle qui aurait pu être consommés… C’est ce qui arrive parfois lorsqu’on oublie certaines denrées au fond du frigo, ou lorsque celles-ci sont stockées de manière non-adéquate. La solution ? Optimiser ses rangements et promouvoir une plus grande visibilité de son garde-manger. On peut par exemple trier ses aliments par ordre de consommation, de manière à mettre en avant ceux qui doivent être consommés en premier. En dehors du réfrigérateur, on peut également opter pour des rangements ouverts qui permettent de visualiser tout son stock en une fois, évitant ainsi d’acheter des produits en double.

Chez Scandi-vie, nous proposons plusieurs types d’ustensiles et accessoires pour votre transition vers une cuisine durable et saine. Cliquez ici pour jeter un œil à notre sélection.